Travailler comme Senior PMO - Siphiwe Ngobeni

Pauwels people

09 Sep 2019
Dans notre série ‘Pauwels People’, nos collègues se présentent et racontent comment se déroulent leur travail et leurs projets chez Pauwels Consulting. Aujourd’hui, nous faisons connaissance avec Siphiwe Ngobeni, senior PMO (project management office).

Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je m’appelle Siphiwe, je suis né et j’ai grandi entre Phalaborwa et Johannesburg, en Afrique du Sud, où j’ai étudié les technologies de l’information à l’université de Johannesburg. J’ai toujours été passionné par les voyages et l’exploration de différentes cultures, c’est ainsi que j’ai abouti en Belgique.

Comment avez-vous commencé votre carrière ?

Ma carrière a débuté dans une petite ville minière du nord du pays. J’ai travaillé pour une société minière internationale dans le département informatique en tant que spécialiste support. J’ai progressivement gravi les échelons de l’entreprise et, plus par ambition et par désir d’en savoir plus, j’ai eu l’occasion de travailler avec le département de gestion de projets, et c’est là que j’ai trouvé ma passion. Au cours des dix dernières années, j’ai géré plusieurs mises en œuvre de projets d’infrastructure et d’applications informatiques à l’échelle mondiale. J’ai ensuite rejoint une autre société minière en tant que responsable PMO et mes responsabilités étaient de mettre en place un PMO informatique et de le déployer à l’échelle mondiale. Ce rôle m’a permis d’acquérir les compétences et les connaissances les plus importantes dans le domaine de la gestion de projet.

senior pmo siphiwe ngobeniJ’aimais mon travail, mais il était temps d’élargir mes horizons et d’en apprendre davantage sur la chaîne de valeur des entreprises. Comme j’avais toujours rêvé d’étudier à l’étranger, j’ai décidé de faire un MBA à I ESEG en France. Ce fut une expérience extraordinaire, avec 26 nationalités dans le programme, une richesse culturelle et une expérience d’apprentissage très enrichissante pour moi. J’ai également essayé d’apprendre un peu de français, ce qui est un voyage sans fin pour moi.

Afin de valider ma qualification MBA, j’ai dû faire un stage, qui m’a amené en Belgique, où j’ai travaillé chez GSK pendant 6 mois.  Après avoir obtenu mon diplôme en 2018, j’ai décidé de rester en Belgique et j’ai envoyé mon CV à plusieurs grandes entreprises, dont Pauwels Consulting.  Plus tard dans l’année, j’ai reçu un appel de Pauwels avec un projet idéal chez GSK ! J’ai donc, bien sûr, sauté sur l’occasion.

Sur quel type de projet travaillerez-vous ?

Je travaillerai en tant que PMO au niveau mondiale pour la qualité chez GSK et j’ai hâte de commencer mon défi. Mes responsabilités comprendront, entre autres, l’établissement PMO mondial par la mise en œuvre de processus et d’une gouvernance standardisés, la mise en œuvre de l’outil de reporting du portefeuille et l’amélioration continue du portefeuille global.

Quels sont les défis que vous devez relever dans ce type d’emploi ?

Eh bien, en un mot, la flexibilité devrait devenir une seconde nature lorsque vous travaillez dans l’environnement d’un projet.

Alors que vous vous préparez à commencer, j’ai entendu dire que vous avez fait du bénévolat, pourriez-vous nous en dire un peu plus à ce sujet ?

Oui, en attendant de commencer chez GSK, j’ai fait une formation en ligne mais aussi du travail caritatif. Le bénévolat est une expérience unique et le fait que j’ai eu l’occasion de le faire chez Pauwels Consulting me donne l’impression d’être vraiment au bon endroit. L’organisation caritative que j’ai choisie s’appelle “We serve the city” et j’y ai déjà fait du bénévolat à plusieurs reprises. C’est une organisation anglaise à Bruxelles qui a une grande équipe de volontaires internationaux qui, entre autres projets, servent le petit déjeuner aux réfugiés à Bruxelles – le parc Maximiliaan de 6h30 à 8h.

Le bénévolat est-il une activité que vous pratiquez souvent ?

Oui, c’est quelque chose qui m’a été enseigné et qui me vient tout naturellement.  Ma mère a fondé un refuge pour orphelins et elle a également participé à plusieurs projets caritatifs. Par exemple, elle ramassait de la nourriture dans les supermarchés et la livrait aux nécessiteux. Grandir dans ce genre d’environnement m’a incité à faire du bénévolat et à aider quand et où je le pouvais. En fait, pour moi, ce n’est pas du bénévolat, c’est un mode de vie.

Après avoir parcouru le monde, avez-vous des conseils à donner aux collègues qui souhaitent voyager et travailler comme vous ?

Voyager en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord a certainement élargi ma vision et mon attitude face à la vie. Les voyages m’ont permis de découvrir différentes cultures, de rencontrer de nouvelles personnes et, surtout, d’élargir ma palette en matière d’alimentation. Quand vous voyagez, prenez le temps d’être vraiment dans l’instant, d’apprécier et de vous intéresser à tout ce qui est différent. On n’est jamais trop jeune ou trop vieux pour apprendre.

Étant un fier Sud-Africain, je terminerai bien sûr cet entretien par une citation fantastique de Nelson Mandela : “Une bonne tête et un bon cœur sont toujours une combinaison formidable. Mais si vous ajoutez à cela une langue ou une plume lettrée, alors vous obtenez quelque chose de très spécial”.  – en effet, ne perdez jamais le désir d’apprendre quelque chose de nouveau – cela ajoute du piment à la vie.

Voulez-vous faire des projets comme Siphiwe?
Jetez un coup d'oeil sur nos défis