Chez Pauwels Consulting, « un esprit sain dans un corps sain », cela veut dire quelque chose. De nombreux collègues sont très sportifs et participent souvent, seuls ou en équipe, à des courses à pied, à des événements vélo ou à d’autres chouettes activités sportives.

Tijs Billemon est coach en recrutement chez Pauwels Consulting. Cette année, il participe à l’Ironman UK de Bolton. Nous ne pouvons qu’encourager ce genre de défi sportif ! C’est pourquoi nous avons décidé de sponsoriser Tijs.

Nous avons eu une brève conversation avec Tijs Billemon et Bert Pauwels, directeur général de Pauwels Consulting, quant à la préparation à ce défi sportif de l’extrême.

Les Billemon Brothers sont prêts pour l'Ironman UK

Tijs, pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, pourriez-vous vous présenter brièvement ?

Tijs: Avec plaisir ! Je m’appelle Tijs Billemon, j’ai trente et un ans et je suis coach en recrutement chez Pauwels Consulting. Je me charge de la formation des nouveaux recruteurs et de l’accompagnement des recruteurs actuels. Il m’appartient de veiller à l’efficacité et à la qualité de notre équipe de recrutement et d’appliquer des mesures d’amélioration quand cela s’avère nécessaire.

En 2009, j’ai commencé moi-même comme recruteur chez Pauwels Consulting, sous la supervision de Van Nguyen et Jan Fyens. Ensuite, je suis également devenu gestionnaire des comptes. Il y a environ cinq ans, j’ai pris une autre direction. Je voulais former des personnes et j’ai commencé comme enseignant à temps plein dans l’enseignement secondaire.

Mais, quelque temps après, alors que j’étais dans la cour de récréation, j’ai reçu un appel de Bert Pauwels. (Sourire.) Une chose en entraînant une autre et, aujourd’hui, cela fait à nouveau quelques années que je travaille à temps partiel chez Pauwels Consulting. Le fait de pouvoir aider à façonner l’avenir de cette entreprise est très intéressant.

D’après ce que j’ai compris, cette année, vous vous êtes fixé un objectif sportif de taille. Pourriez-vous nous en dire plus ?

Tijs: Cela fait quelques années déjà que je pratique le triathlon. L’année passée par exemple, un article me concernant est paru sur le site Internet de Pauwels Consulting. Il décrivait ma réussite au triathlon de l’Alpe D’Huez. On y disait que j’avais hâte de remettre le couvert.

Aujourd’hui, six mois plus tard, mon planning pour 2017 est désormais établi. Le 16 juillet, je participerai, avec mon frère, à l’Ironman UK de Bolton. Il s’agit d’une compétition pour les athlètes professionnels et les amateurs. En outre, c’est un des trente-six triathlons qu’Ironman organise dans le monde entier chaque année.

D’où vous vient cette fascination pour l’Ironman ?

Tijs: En fait, je m’y suis intéressé petit à petit au fil des années. Quand j’étais enfant, j’ai toujours eu la passion des sports : le football, le vélo et, finalement, le triathlon…

Au début, ce que j’aimais surtout, c’était de pouvoir participer à des compétitions de triathlon. Ils sont toujours bien organisés et les athlètes se montrent toujours ouverts pour une conversation.

Les athlètes professionnels et les amateurs se trouvent au départ côte à côte et s’encouragent l’un l’autre pendant la compétition. J’adore cela. La combativité qui règne chez les athlètes de triathlon est aussi une caractéristique propre à ce sport.

Après, tout est allé relativement vite pour moi. Ce n’est que ma troisième saison, mais j’ai quand même déjà réussi à aller jusqu’au bout de pas mal de chouettes compétitions. Donc, maintenant, il est temps de relever un vrai défi : 3,8 km de natation, ensuite 180 km à vélo et, enfin, courir un marathon.

Billemon Brothers - Ironman UK in Bolton - Pauwels Consulting

« La combativité qui règne chez les athlètes de triathlon est aussi une caractéristique propre à ce sport. »
On peut parler de défi en effet ! Et vous ne le relevez pas seul ?

Tijs: Non, en effet. Comme moi, mon frère a également attrapé le virus du triathlon. C’est un cycliste né et a une préférence nette pour les sports d’endurance. Nous nous entraînons donc souvent ensemble à la natation et au cyclisme.

Nous nous valons aussi. Cela donne une dimension supplémentaire à notre expérience des compétitions. Nous avons déjà fini souvent l’un près de l’autre. C’est aussi ainsi que l’idée des « Billemon Brothers » a soudainement vu le jour.

Nous avons décidé de lancer une page Facebook et nous nous affairons à concevoir notre premier blog commun. Dans ce cadre, nous voulons offrir à nos followers une vue derrière les coulisses, dans la préparation de cet Ironman. Ainsi, nous espérons secrètement intéresser plus de connaissances, mais aussi de followers au triathlon. Certains de nos amis se sont déjà engagés à faire un triathlon estival. Mais le groupe peut encore grandir, bien évidemment ! (Sourire.)

Pauwels Consulting a décidé de vous sponsoriser. Que cela signifie-t-il pour vous ?

Tijs: Nous avons toujours vécu le triathlon de manière récréative. Cela veut dire que nous sommes toujours parvenus à exercer notre hobby avec un budget relativement réduit.

Cette année sera un peu différente. Nous amorçons la saison des compétitions pleins d’ambition. Et si nous voulons obtenir un bon résultat à Bolton, nous devons nous préparer de façon optimale. Cela vaut tant pour notre condition physique que pour notre matériel.

Nous sommes donc très reconnaissants que Pauwels Consulting ait décidé de nous supporter sur le plan financier cette année. Bert est un excellent exemple d’un chef d’entreprise qui se fixe continuellement des objectifs ambitieux et qui parvient également à les réaliser. Espérons que nous pourrons suivre son exemple dans notre sport.

Comment se préparer le mieux possible à cette édition de l’Ironman UK ?

Tijs: Le projet dans son ensemble dépend d’une bonne préparation. C’est la raison pour laquelle, cet hiver, nous avons passé d’innombrables heures à nous entraîner à vélo et dans la piscine pour améliorer notre condition physique de base.

Et, cette semaine, nous partons à Majorque pour intensifier davantage nos entraînements. Nous y participerons également à un triathlon international. De plus, d’ici peu, il y a encore des compétitions en France, en Autriche et aux Pays-Bas au programme en guise de préparation à l’Ironman de Bolton.

Depuis cette année, nous disposons également de matériel haut de gamme pour la partie vélo. D’autres éléments sont aussi d’une importance capitale pour progresser, à savoir un régime alimentaire spécifique, des analyses régulières des performances en natation et des exercices de renforcement musculaire.

Heureusement, nous ne sommes pas seuls. Nous bénéficions de l’accompagnement d’un médecin du sport, d’un kinésithérapeute et d’un entraîneur de natation. Et, bien évidemment, du soutien de notre famille et de nos amis.

Billemon Brothers - Ironman UK in Bolton - Pauwels Consulting 2

« Chez Pauwels Consulting, nous prêtons une attention particulière au sport et à un mode de vie sain. »
Bert, pourquoi avoir décidé de sponsoriser Tijs ?

Bert: Chez Pauwels Consulting, nous prêtons une attention particulière au sport et à un mode de vie sain. En fait, cet esprit s’inscrit dans notre ADN, dans notre culture d’entreprise.

Voilà pourquoi nous organisons souvent des événements vélo et nous participons régulièrement à des courses à pied. D’ailleurs, il n’y a pas mieux pour souder une équipe.

Des initiatives comme celle de Tijs me tiennent à cœur. Je ne peux qu’encourager nos collaborateurs ayant un esprit sportif.

Comment voyez-vous ce défi ? Ces Messieurs vont-ils réussir ?

Bert: J’ai la ferme conviction qu’ils mèneront à bien ce défi. Je connais Tijs et c’est un grand sportif qui ne lâche rien. Par le passé, Tijs a déjà prouvé sa valeur à plusieurs reprises.

L’année passée par exemple, il a fini à la vingt-quatrième place au triathlon de l’Alpe d’Huez. Ce n’est pas une partie de plaisir.

Les frères ne laissent rien au hasard non plus. Quand j’entends le niveau de préparation de Tijs et de son frère, avec l’accompagnement nécessaire évidemment, je les vois franchir la ligne d’arrivée, même si ce ne sera pas chose facile.

Voudriez-vous dire encore quelque chose aux « Billemon Brothers » ?

Bert: Bien sûr. Je souhaite aux deux frères beaucoup de succès, une évolution saine, une préparation réussie sans blessures et, surtout, énormément de plaisir ! J’attendrai les résultats finaux avec beaucoup d’attention. Rendez-nous fiers, Messieurs. Je croiserai les doigts en tout cas.

Pareil pour nous ! Merci pour cette interview, Messieurs. Tijs, nous vous souhaitons, à vous et à votre frère, beaucoup de succès ! D’ici peu, vous pourrez en lire plus sur vos préparations et vos performances sur notre site Internet !

 


Vous souhaitez lire plus d’interviews de nos consultants ?

Vous avez des remarques ou des questions par rapport à cette interview ? Vous pouvez réagir via le formulaire de contact au bas de cette page.

Vous voulez d’autres interviews passionnantes et exclusives de nos collègues ? Cliquez sur le bouton ci-dessous. Vous recevrez nos interviews et publications de blogs dès qu’elles apparaîtront sur ce site.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *