Pauwels Consulting est sans cesse à la recherche de nouvelles personnes intelligentes, sociales, douées en langues et un peu folles pour renforcer son équipe de recrutement.

En effet, jour après jour, nous nous fixons le même défi : trouver les bons consultants pour les bons projets et mettre ces talents à la disposition de nos clients de manière rapide et professionnelle.

C’est pourquoi le mardi 26 avril, nous avons organisé une journée de recrutement pour les étudiants de dernière année dans notre bureau de Gand. Car, nous le constatons, le « consultant en recrutement » est toujours une profession relativement inconnue. Et c’est bien dommage !

Welcome aboard Ilse!

Que fait un consultant en recrutement ?

En tant que consultant en recrutement, vous avez une profession assez variée. Vous travaillez avec des gens chaque jour, vous parlez différentes langues, vous utilisez votre intelligence créative et vous passez, tout simplement, des journées fantastiques.

Et comme si cela ne suffisait pas, vous rendez service aux autres jour après jour. Vous faites notamment en sorte que les donneurs d’ordre trouvent les personnes appropriées pour renforcer leurs équipes de projet et que les gens trouvent un job qui leur convienne réellement. C’est pas beau ça ?

Une journée de recrutement, c’est quoi ça ?

Mais revenons un instant à la journée de recrutement. La journée (ou la soirée) a commencé à dix-huit heures avec une prise de contact informelle, de quoi grignoter et boire un verre et un petit mot de bienvenue de Van et de Jan, directeur des opérations et directeur des grands comptes chez Pauwels Consulting.

Ensuite, les vingt-sept participants, tous des étudiants sympas et intelligents de dernière année provenant des filières les plus diverses, ont été répartis en trois groupes qui suivraient consécutivement trois ateliers.

Ces ateliers devaient constituer un beau reflet des différentes tâches qui font le quotidien d’un consultant en recrutement : techniques d’interview, compétences commerciales et administration.

Après les ateliers, nous avons eu droit à un discours exaltant de notre directeur général Bert Pauwels suivi, cette fois encore, d’un petit verre. Une soirée réussie au cours de laquelle tous les participants, nous l’espérons, ont appris des choses intéressantes.

Mais cela ne s’est pas arrêté là !

Nous recherchions de nouveaux collègues !

Concrètement, nous recherchions un ou plusieurs nouveaux collègues pour renforcer notre équipe de recrutement. C’est la raison pour laquelle certains des participants aux ateliers ont reçu une bonne nouvelle le mercredi 27 avril : ils pouvaient compléter une évaluation en ligne.

En fonction de cette évaluation, nous avons ensuite planifié des entretiens d’embauche. Et, au terme de ces entretiens, nous avions une nouvelle collègue !

Cette collègue, elle s’appelle Ilse Coopman et elle a signé son contrat la semaine dernière pour commencer le 4 juillet en tant que consultante en recrutement chez Pauwels Consulting. Elle nous a d’ores et déjà accordé un entretien des plus agréables !

Ilse, pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Ilse: Bien sûr ! Je m’appelle Ilse Coopman, je suis née à Ostende et j’ai grandi à Bruges. Je viens de finir mes études et, le 4 juillet, je commence en tant que consultante en recrutement chez Pauwels Consulting.

D’ailleurs, encore toutes mes félicitations, Ilse ! Content de vous accueillir dans notre équipe. Quelles études avez-vous faites ?

Ilse: J’ai d’abord suivi une formation d’enseignante en néerlandais/histoire à la Katholieke Hogeschool Brugge Oostende (école supérieure catholique Bruges-Ostende, KHBO, maintenant Vives). Ensuite, j’ai suivi un master en histoire à l’université de Gand. Je viens également de l’achever.

Vous venez nous rejoindre dans notre bureau de Gand. Vous connaissez donc déjà les environs, si je comprends bien ?

Ilse: En effet. J’ai koté à Gand pendant trois ans, donc je connais très bien la ville.

Super ! Que faites-vous de votre temps libre, Ilse ?

Ilse: Je milite pour la N-VA. Je suis membre du bureau de la N-VA Bruges et de la section locale des jeunes de la N-VA. D’ici peu, je deviendrai peut-être aussi membre du bureau permanent de la Jong N-VA Nationaal.

Cela me paraît assez intensif. Ces activités ne prennent pas trop de temps ?

Ilse: Ce n’est pas si terrible que ça ! Pour la Jong N-VA Nationaal, il y a deux grandes réunions chaque mois. Ensuite, il y a deux réunions pour la N-VA locale et tous les deux mois, on organise un conseil supplémentaire auquel toutes les sections locales peuvent envoyer des représentants. De plus, tous les mois, on organise une réunion pour la section locale de la Jong N-VA. Et il y a évidemment encore les actions locales.

Les actions locales ?

Ilse: Nous organisons régulièrement des actions pour recruter de nouveaux membres et pour élaborer nos projets, mais nous mettons également sur pied des actions ludiques afin de rester informés des besoins des citoyens.

Ainsi, nous avons distribué des décapsuleurs à l’occasion de la fête des Pères et des fleurs à la fête des Mères. Nous organisons aussi régulièrement des conférences. Par exemple, en mars, nous avons mis sur pied, en collaboration avec la N-VA locale de Bruges, une soirée-débat avec Rudi Vranckx et Theo Francken. Très intéressant !

J’imagine. Et quelle est votre tâche exactement ?

Ilse: En tant que membre du bureau ou du bureau permanent, j’aide à définir la vision pour les élections. J’apporte mon soutien dans la constitution du programme d’élection pour les différents niveaux, dans la défense des intérêts de la Jong N-VA et dans la composition des listes électorales. Les candidats peuvent être de nouvelles personnes, mais également des militants provenant de la Jong N-VA.

Outre votre vie politique, avez-vous encore le temps pour d’autres hobbys ?

Ilse: Évidemment : regarder le foot. Mon compagnon est un véritable supporter d’Anderlecht. Nous assistons donc à leurs matchs dès que nous en avons l’occasion.

Attendez un moment, une supporter d’Anderlecht qui habite à Bruges ?

Ilse: En effet. (Rires.) Ce n’est pas toujours facile, mais j’aime Bruges pour la ville et Anderlecht pour son équipe. J’adore le foot. L’année prochaine, je deviendrai même représentante officielle des U15 de Daring Brugge. Mon compagnon y est entraîneur.

Interview - Ilse Coopman

Revenons un instant à la journée de recrutement, Ilse. Qu’est-ce qui vous a poussée à vous inscrire pour celle-ci ?

Ilse: Sur Facebook, j’ai vu une annonce pour la journée de recrutement. J’ai cliqué sur celle-ci et je suis tombée sur le site Internet de Pauwels Consulting.

J’ai tout de suite remarqué que Pauwels Consulting disposait d’une équipe jeune et dynamique et que la société offrait des opportunités aux jeunes. Le mariage parfait !

Vous êtes-vous inscrite dans le but de déposer votre candidature pour une fonction en tant que consultante en recrutement ?

Ilse: Non. D’ailleurs, je ne m’étais pas du tout rendue compte que Pauwels Consulting voulait embaucher un ou plusieurs participants à cet événement. Après coup, j’en suis très heureuse.

Quelle a été votre première impression lorsque vous êtes arrivée ?

Ilse: Je me souviens encore avoir été accueillie chaleureusement. On nous a offert une boisson et des sandwichs et tous les collaborateurs de Pauwels Consulting se sont présentés spontanément. J’ai trouvé ça très positif.

Ensuite, j’ai été très enthousiasmée par les trois ateliers. Ils m’ont donné un bel aperçu des tâches qui constituent le quotidien d’un consultant en recrutement, tant sur le plan humain que sur le plan commercial et administratif. J’ai trouvé les ateliers très intéressants et riches d’enseignement.

Mais, après les ateliers, vous n’avez pas été embauchée directement quand même ?

Ilse: Non, en effet. Par la suite, j’ai encore eu quatre entretiens avec différentes personnes de l’équipe interne. Ces entretiens, je les ai tous trouvés très agréables. Je suis contente que ce sentiment ait été réciproque.

Vous me dites que vous commencez le 4 juillet en tant que consultante en recrutement. Vous allez aller en vacances d’abord ?

Ilse: Oui et non. J’ai évidemment encore quelques jours de libres maintenant, mais je prendrai encore deux semaines de vacances en août. C’était déjà réservé. Heureusement que Pauwels Consulting n’y voyait pas d’inconvénient. (Rires.)

Et où les vacances vous amènent-elles ?

Ilse: En Italie. Nous allons au lac de Garde. De là, nous visiterons Venise et d’autres beaux lieux. Un beau mélange de culture et de détente, j’adore ça.

Super ! Si vous pouviez encore donner un bon conseil aux étudiants de dernière année qui sont à la recherche de leur premier emploi, quel serait-il ?

Ilse: Bonne question, puis-je y réfléchir un moment ? (Rires.) Hmm… Je conseille à tout le monde de penser en dehors du cadre. Laissez les choses suivre leur cours, montrez-vous ouverts aux nouvelles idées et options et ne vous limitez pas à un emploi ou à une région spécifiques.

Un enfant de huit ans ne se dit pas : « Je veux devenir consultant en recrutement plus tard. » Pourtant, je suis contente de pouvoir me lancer sur cette nouvelle voie. Cela n’aurait jamais été possible si je ne m’étais pas montrée flexible et curieuse.

La perception générale est toujours qu’il y a trop peu d’emplois et que, sans expérience, il est difficile de trouver du travail. Dans ma vision des choses, cela n’est qu’en partie vrai. Il y a bel et bien de nouveaux emplois. Par contre, c’est vrai que vous devez vous montrer flexible.

Ce sont de belles paroles pour clôturer cet entretien, Ilse. À nouveau, bienvenue dans l’équipe et bonne chance chez Pauwels Consulting !

Et vous?

Vous êtes à la recherche d’un (premier) emploi agréable ? Un emploi où chaque journée est différente et où vous pouvez rendre service aux autres jour après jour ? Dans ce cas, tenez bien à l’œil page d’offres d’emploi et nos pages LinkedIn et Facebook.

Nous sommes sans cesse à la recherche de nouvelles personnes intelligentes, sociales, douées en langues et un peu folles pour renforcer notre équipe de recrutement. Nous attendons votre candidature dès maintenant ! Cliquez ici pour obtenir de plus amples informations ou faites-nous parvenir une candidature spontanée.

Plus d’articles agréables ?

Vous voulez lire plus d’articles de ce genre ? Super ! Cliquez sur le bouton ci-dessous pour vous inscrire à notre bulletin d’information. Vous recevrez nos articles dès qu’ils paraîtront sur notre site Internet.