Chez Pauwels Consulting, nous sommes, jour après jour, à la recherche de consultants motivés qui mèneront à bien les projets de nos clients. Nous parlons donc avec de nombreux candidats et embauchons continuellement de nouveaux collègues qui ont su nous convaincre.

Dans notre série « People of Pauwels Consulting » (Les collaborateurs de Pauwels Consulting), nos collègues se présentent et racontent comment se déroulent leur travail et leurs projets chez Pauwels Consulting. Aujourd’hui, nous faisons connaissance avec Joeri Vercammen.

People of Pauwels Consulting - Joeri Vercammen FR S

Bonjour, Joeri. Pourriez-vous vous présenter brièvement ?

Joeri: Avec plaisir ! Je m’appelle Joeri Vercammen. J’ai quarante et un ans, je suis marié et j’ai deux enfants : Noah a huit ans et Brynn en a six.

« Je suis par nature un entrepreneur. Je suis très actif et j’aime passer rapidement d’une tâche à l’autre. »
Que faites-vous en dehors du travail ?

Joeri: Le peu de temps libre que j’ai, j’essaie de le passer avec ma famille. Ensuite, j’aime également entretenir ma forme en faisant du sport récréatif. Je fais régulièrement du fitness par exemple.

Quelles études avez-vous faites ?

Joeri: J’ai étudié la chimie à l’université de Gand. En 2002, j’ai décroché un doctorat en chromatographie/spectrométrie de masse.

Quel est votre parcours professionnel ?

Joeri: Après mes études, j’ai travaillé pendant six ans en tant que gestionnaire opérationnel d’un laboratoire environnemental. Depuis que j’ai quitté ce poste, je suis actif comme consultant indépendant, m’orientant spécifiquement vers les défis relatifs à la « gestion de laboratoire ».

Des défis relatifs à la « gestion de laboratoire » ? En quoi cela consiste-t-il exactement ?

Joeri: Eh ben, je m’occupe de la « rationalisation » ou amélioration des procédures de mesure en combinant de manière intelligente les dispositifs existants et les nouvelles techniques. Ensuite, je détermine le juste équilibre entre l’optimisation du délai de procédure (« lean management ») et la gestion de qualité.

Mon job me demande au quotidien une dose saine de créativité et de persévérance pour aboutir à des solutions appropriées. C’est justement ce qui le rend passionnant.

Pourquoi avoir choisi de travailler en tant qu’indépendant ?

Joeri: Je suis par nature un entrepreneur. Je suis très actif et j’aime passer rapidement d’une tâche à l’autre. C’est la raison pour laquelle j’ai parfois du mal lorsque je suis confronté à l’inertie ou à la lenteur que l’on voit souvent dans les grandes entreprises.

Quels sont les avantages les plus importants du statut d’indépendant ?

Joeri: La liberté de choisir soi-même des projets intéressants ou d’élaborer des opportunités est, à mes yeux, un immense avantage.

J’adore entrer en contact avec différentes personnes, déployer mon propre réseau et créer par moi-même de nouvelles opportunités au sein de ce réseau.

Y a-t-il également des inconvénients à ce statut ?

Joeri: Oui, bien sûr. L’insécurité pour réussir à long terme donne tout de même une pression supplémentaire. Cette pression, il vaut mieux la transformer en une énergie positive. On ne peut se laisser mener par celle-ci, ce qui n’est pas toujours si simple.

« Mon job me demande au quotidien une dose saine de créativité et de persévérance pour aboutir à des solutions appropriées. C’est justement ce qui le rend passionnant. »
Pourriez-vous citer quelques beaux projets que vous avez menés au cours de votre carrière ?

Joeri: J’ai accompagné et/ou réalisé plus ou moins trois cents projets au fil des années. Assez difficile donc d’en choisir un en particulier. (Rires.)

Si je dois cependant choisir, je choisirai une série de projets que j’ai réalisés dans le cadre de la nouvelle technologie de mesure « SIFT-MS ».

Cette technologie est révolutionnaire pour l’analyse de composantes gazeuses et j’ai contribué à sa commercialisation. Grâce à ces projets, j’ai également pu passer du temps chez le producteur en Nouvelle-Zélande (Syft Technologies). Un pays magnifique !

Travaillez-vous parfois à différents projets simultanément ?

Joeri: La plupart du temps oui. Normalement, j’accompagne plusieurs projets en même temps et j’interviens en tant que responsable opérationnel. À cet égard, je travaille, la plupart du temps, en étroite collaboration avec des experts dévoués chez le client, au nom du donneur d’ordre.

Pourriez-vous citer quelques donneurs d’ordre intéressants ?

Joeri: Interscience me vient spontanément à l’esprit. Il s’agit d’un fournisseur d’appareillage de laboratoire dans le Benelux. Pour cette entreprise, j’ai notamment accompagné des études de faisabilité et évalué de nouveaux appareils.

SampleQ a également été un client intéressant. C’est un fournisseur de systèmes de préparation d’échantillons automatisés. Ils ont fait confiance à mon expérience en matière de « lean management » pour simplifier les processus de laboratoire manuels et pour les transposer en une alternative automatisée.

Comment êtes-vous finalement arrivé chez Pauwels Consulting ?

Joeri: Cela fait des années que je reçois les offres d’emploi de quelques sites pour rester au courant des besoins au sein du marché du laboratoire. Évidemment, Pauwels Consulting est une entreprise très active dans ce domaine et offre régulièrement des projets intéressants, notamment pour les indépendants.

J’ai donc pris contact avec Pauwels Consulting pour voir ce que nous pouvions faire l’un pour l’autre. Fin 2015, cela a mené à une première collaboration.

Vous venez aussi d’achever un beau projet chez Genzyme pour Pauwels Consulting. Pourriez-vous en dire quelques mots ?

Joeri: Il y a quelques années, Genzyme, « Pharming » à l’époque, a entamé quelques activités de recherche dans la « Technologiehuis » (maison de la technologie) à la Cipalstraat à Geel. Ces activités, dont notamment la construction de l’usine pilote, ont finalement abouti à un premier produit actif avec l’approbation FDA.

Ces dernières années, Genzyme a connu une forte croissance. Ainsi, la « Technologiehuis » est devenue trop petite pour héberger de manière efficace l’ensemble des activités de recherche. C’est pourquoi l’entreprise, au cours de l’année 2015, s’est lancée dans la construction d’un laboratoire entièrement neuf pour les MSAT (« Manufacturing Sciences And Technology », sciences et technologie de fabrication).

Quel était l’objectif du projet ?

Joeri: L’objectif du projet était de rédiger un plan de déménagement et de coordonner le déménagement de l’ensemble des instruments de laboratoire. Dans ce cadre, on devait tenir compte des exigences spécifiques sur le plan de l’assurance qualité en ce qui concerne les BPF et la complexité des instruments en soi.

En d’autres termes, je devais dégager une logique dans un ensemble complexe d’instruments, plus de huit cents articles, en coordonnant les exigences.

Un boulot considérable apparemment. Quel était le délai de ce projet ?

Joeri: Le projet a débuté le 4 janvier et le déménagement a eu lieu début avril. Le suivi a duré jusqu’au mois de mai.

Quelles parties étaient impliquées dans ce projet ?

Joeri: Voyons voir… La direction MSAT, les représentants de divers départements MSAT, les représentants AQ, validation, calibration, finances et approvisionnements, les gestionnaires de projet pour la construction du nouveau laboratoire et un responsable opérationnel du site. En outre, une entreprise de déménagement a également été engagée et on a aussi fait appel à des fournisseurs d’instruments pour un soutien supplémentaire.

Quelle était votre responsabilité dans ce projet ?

Joeri: J’étais responsable du développement du plan de déménagement, de la concertation avec l’entreprise de déménagement et de la coordination du déménagement. J’étais également la personne de contact de première ligne pour toutes les questions en rapport avec le déménagement.

Quelles étaient vos tâches quotidiennes ?

Joeri: Les premiers mois, j’ai avant tout inventorié les différents biens et j’ai répertorié les besoins des différents départements au sein et en dehors des MSAT. Ensuite, j’ai également coordonné moi-même le déménagement et j’y ai pris part de manière active.

Quels résultats avez-vous atteints ?

Joeri: En un mot comme en cent : le déménagement a été réalisé avec succès dans le délai préétabli. (Sourire.)

Qu’avez-vous appris pendant le projet ?

Joeri: J’ai appris que, s’il est important d’avoir un planning, celui-ci ne doit pas être trop rigide. En effet, il y a toujours des problèmes inattendus auxquels on ne peut se préparer.

Nous avions, par exemple, dressé un timing prudent pour le déménagement de tous les articles. Sur papier, ce planning était composé de deux « vagues » avec une semaine entre les deux, mais la motivation et le travail acharné des collaborateurs MSAT ont fait exploser le nombre d’articles disponibles pour le déménagement dès la première vague.

Nous avons alors décidé de tout simplement laisser partir cette vague. Résultat : nous sommes tout à coup tombés à court de matériel de déménagement, comme des conteneurs, des palettes, etc.

Quels ont été les côtés agréables du projet ?

Joeri: J’ai trouvé la collaboration avec les personnes des différents départements très agréable. Grâce à notre équipe motivée, tout s’est déroulé de façon fluide.

Quels ont été les côtés moins agréables du projet ?

Joeri: Aucun. Ou peut-être un : pour pouvoir déménager une partie des instruments, on avait besoin d’une grue. Je n’ai quand même pas très bien dormi la veille du jour où nous avons dû l’utiliser. (Rires.) Mais, finalement, cela s’est également déroulé sans gros problème.

« Les possibilités au sein du « réseau Pauwels Consulting » sont énormes. Je dirais : montrez-vous ouvert à ces possibilités et collaborez-y activement. »
Quelles sont vos ambitions personnelles pour l’avenir ? Quel(s) genre(s) de missions voudriez-vous encore réaliser à l’avenir ?

Joeri: Tout ce qui a trait à l’univers du laboratoire, dans le sens le plus large du terme, me fascine énormément. J’ai cependant une légère préférence pour les projets « top-down ». Par là, je veux dire des projets dans le cadre desquels je peux travailler au niveau organisationnel et, de préférence, dans le domaine R&D.

Avez-vous des tuyaux pour les nouveaux/futurs collègues ?

Joeri: Les possibilités au sein du « réseau Pauwels Consulting » sont énormes. Je dirais : montrez-vous ouvert à ces possibilités et collaborez-y activement. La première étape, à savoir la décision de s’engager sur une nouvelle voie, est généralement la plus difficile, mais, une fois que vous serez lancé, tout s’enchaînera sans problème.

Merci pour ces sages conseils, Joeri, et bonne chance avec vos projets !

Vous souhaitez lire plus d’interviews de nos consultants ?

Cette interview vous a intéressé ? Merci de bien vouloir la partager avec votre réseau.
Vous voulez lire plus d’interviews de nos consultants ? Dans ce cas, pressez le bouton rouge ci-dessous. Vous recevrez toutes nos interviews dans votre boîte mail dès qu’elles paraîtront sur le site Internet.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *