Chez Pauwels Consulting, nous sommes, jour après jour, à la recherche de consultants motivés qui mèneront à bien les projets de nos clients. Nous parlons donc avec de nombreux candidats et embauchons continuellement de nouveaux collègues qui ont su nous convaincre.

Dans notre série « People of Pauwels Consulting » (Les collaborateurs de Pauwels Consulting), nos collègues se présentent et racontent comment se déroulent leur travail et leurs projets. Aujourd’hui, nous faisons connaissance avec Sofie Deroover, spécialiste en affaires réglementaires chez Pauwels Consulting.

Sofie, pourriez-vous vous présenter brièvement ?

Sofie: Bien sûr ! Je m’appelle Sofie et j’ai trente ans. J’habite à Binkom, un petit village à la campagne. Notre maison est une vieille ferme entourée de champs agricoles.

Quels sont vos hobbys ?

Sofie: J’aime le sport : je joue au tennis et au korfbal et je vais régulièrement courir ou nager. Le sport constitue une véritable soupape de sûreté pour moi.

J’aime également la nature. Même si je ne trouve pas toujours le temps, j’essaie de faire régulièrement des promenades avec mon chien Cavan à la campagne autour de notre maison.

Lors de ces promenades, je profite énormément de la nature et de l’air extérieur. Je prends des photos de tout ce que je vois : oiseaux, chevreuils, fleurs, champignons, papillons, libellules, etc.

Mon intérêt pour la nature et la science m’a poussée à l’époque à étudier la biochimie et la biotechnologie.

Ma passion/mon hobby le plus important est le voyage, de préférence en Amérique du Sud et en Amérique centrale. Ce sont la nature, la culture et l’aventure de ces régions qui m’attirent énormément. Je suis également des cours d’espagnol pour pouvoir bien me débrouiller dans ces pays.

J’ai remarqué que vous êtes titulaire d’un doctorat, ce qui requiert de grands efforts en termes de temps, beaucoup de courage et de persévérance.

Sofie: J’ai en effet relevé le défi de faire un doctorat, par intérêt pour la recherche et la science.

J’ai testé, recherché et appris beaucoup dans le labo pour la biologie moléculaire végétale et j’ai appris à connaître de nombreuses personnes chouettes et passionnées. C’était un environnement très captivant.

Sur quel sujet avez-vous fait des recherches ?

Sofie: J’ai opté pour un doctorat en « signalisation énergétique » dans les plantes. Les plantes sont des organismes importants pour l’être humain et pour notre planète : elles produisent de l’oxygène, sont une source d’alimentation et une source de produits médicinaux, créent un environnement dans lequel les animaux se sentent à l’aise, etc.

Une recherche fondamentale dans le domaine des plantes est donc très importante. C’est pourquoi je voulais contribuer à la recherche des mécanismes moléculaires dans la signalisation énergétique dans les plantes.

Votre choix de faire un doctorat avait-il également un revers ?

Sofie: Oui, en fait. C’est un travail dur et intense, mais surtout pas toujours aussi satisfaisant. Parfois, on se bat contre un mur, et c’est conflictuel. C’est pourquoi il n’est pas toujours aussi facile de rester motivée.

Votre doctorat vous apporte-t-il une plus-value dans votre travail et votre carrière actuels et pourquoi (pas) ?

Sofie: En ce moment, je n’utilise pas directement les connaissances et expériences spécifiques que j’ai acquises pendant mon doctorat.

En obtenant un doctorat, vous prouvez bien entendu que vous pouvez vite apprendre et vite traiter de nouvelles matières. Ces caractéristiques indirectes et non associées aux connaissances m’ont toutefois permis de décrocher mon travail actuel.

Si vous voulez continuer à travailler dans le domaine de la recherche, un doctorat est bien pratique bien sûr, mais je n’ai pas (encore) d’expérience à cet égard.

Après votre doctorat, vous avez encore suivi de belles formations chez AMS et Vlerick. Pourquoi ce choix ?

Sofie: En effet. Je suis très contente de ma formation scientifique en biochimie et en biotechnologie, mais, quant aux informations en termes d’économie et d’administration des affaires, je suis toutefois restée un peu sur ma faim.

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de suivre une formation en innovation et en entreprenariat à la Vlerick Business School après mon projet de doctorat. Cette formation m’a permis d’élargir ma vision, de sorte que j’adopte une approche différente à l’heure actuelle.

Vous êtes désormais active dans le secteur des entreprises depuis un certain temps. Pourquoi le passage à ce secteur ?

Sofie: En fait, je voulais de toute façon m’engager dans le secteur des entreprises, pour assumer une fonction de recherche ou non. Le monde académique, dans lequel on doit sans cesse faire des demandes pour des bourses et des allocations, était trop incertain pour moi.

Savoir que l’on travaille à quelque chose de concret fait également plaisir. La recherche fondamentale objective est absolument cruciale, mais il est aussi important de convertir ces connaissances en des applications. Et, dans ce cadre, le secteur des entreprises est plus fort que le monde académique

Comment êtes-vous entrée en contact avec Pauwels Consulting ?

Sofie: J’ai rencontré Pauwels Consulting pour la première fois lors du BCF Career Event à Gand. Jolien Demanet m’y a reçue. Nous avons eu un entretien très ouvert.

« Ce que vous aimez faire, vous le faites mieux et vous vous amusez également en le faisant. »
Quelle a été votre première impression de Pauwels Consulting ?

Sofie: Pauwels Consulting m’a fait une impression motivée et enthousiaste. En outre, Pauwels organisait une action pour gagner un voyage lors du BCF Career Event. C’est un joli bonus évidemment si vous aimez voyager. (Rires.) Plus tard, j’ai à nouveau rencontré Pauwels Consulting lors de la conférence Knowledge for Growth.

Après avoir achevé mon doctorat, j’ai été contactée par Céline Crombé, qui m’a invitée à un entretien au bureau de Gand. Nous avons à nouveau mené un entretien agréable et ouvert pour discuter des attentes des deux côtés. Peu après cet entretien, Céline m’a contactée pour un entretien d’embauche chez MSD Heist.

Et cet entretien d’embauche s’est bien déroulé ?

Sofie: Absolument. J’ai été accompagnée à merveille lors de tout le processus de sélection pour ce projet. On m’a assistée par téléphone avant et après les entretiens d’embauche.
Pour mon premier entretien, Saskia Van Laere, gestionnaire des comptes pour MSD de Pauwels Consulting, m’a même donné un petit encouragement personnel.

C’était très agréable pour réduire un peu les tensions. Et cela a marché aussi. J’ai pris mes fonctions en août chez MSD ! (Sourire.)

Félicitations ! Votre première impression de Pauwels Consulting a-t-elle désormais été confirmée ?

Sofie: Certainement. Je suis très satisfaite de mon équilibre travail-vie privée. Pauwels Consulting est prête à écouter à ce dont le consultant a besoin et offre également beaucoup d’espace pour prendre des initiatives.

Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur votre projet actuel chez MSD ?

Sofie: Avec plaisir ! Je travaille en tant que spécialiste en affaires réglementaires pour MSD, une entreprise biopharmaceutique internationale. Notre service veille à ce que l’enregistrement d’un nombre de produits dans le monde entier soit conservé en soumettant des innovations auprès des autorités, des variations pour assurer la conformité, etc.

Dans ce cadre, les connaissances scientifiques sont nécessaires. Nous devons en outre également respecter des dates limites strictes pour ne pas entraver l’approvisionnement et la commercialisation des produits.

« Rien n’est plus fort que la propre motivation et la propre volonté de faire quelque chose. Essayez de vivre votre passion. »
Cela paraît intéressant, Sofie ! Pour conclure, avez-vous encore de bons conseils pour les étudiants qui souhaitent développer une carrière dans le secteur des sciences de la vie ?

Sofie: Surtout faire ce qui vous met à l’aise et ce qui vous intéresse. Je pense que je suis toujours parvenue à le faire et cela m’a certainement aidée à mener à bien tous mes projets.

Rien n’est plus fort que la propre motivation et la propre volonté de faire quelque chose. Essayez de vivre votre passion. Ce que vous aimez faire, vous le faites mieux et vous vous amusez également en le faisant.

Eh bien, voilà une belle idée, Sofie. Merci pour l’interview et bonne chance avec vos projets !

Restez au courant

Cette interview vous a intéressé ? Merci de bien vouloir la partager avec votre réseau.

Vous voulez lire plus d’interviews de nos consultants ? Ici, vous trouverez nos interviews précédentes. Et si vous pressez le bouton rouge ci-dessous, vous recevrez désormais nos interviews dans votre boîte mail dès qu’elles paraîtront sur le site Internet.

Plus d’informations sur nos projets ?

Vous avez des questions après lecture de cette interview ? Ou vous souhaitez en savoir plus sur notre travail et sur vos possibilités chez Pauwels Consulting ? N’hésitez pas à nous poser vos questions ci-dessous. Nous serons heureux de vous en dire plus sur le travail en tant que consultant.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *