Blog

Aucun enfant ne peut être exclu

03 Fév 2022

« Aucun enfant ne peut être exclu ». C’est pourquoi le consultant IT Filip Devry soutient l’asbl Alain Moloto à Liedekerke. Avec ses connaissances informatiques, son implication sociale, son attitude proactive et quelques vieux ordinateurs portables, docking stations et écrans d’ordinateur de Pauwels Consulting, il a redonné le sourire à bon nombre d’enfants l’année dernière. Filip lui-même ne s’en vante pas, mais nous avons estimé que lui et l’asbl Alain Moloto méritent de faire parler d’eux.

Filip, tu es rayonnant. J’ai devant moi un homme heureux.

Filip : C’est exact. Toute la publicité que nous pouvons recevoir pour l’asbl Alain Moloto est bonne à prendre ! Nous sommes toujours à la recherche de personnes et de professionnels prêts à nous aider. C’est pourquoi j’apprécie de pouvoir en parler.

Avant de rejoindre l’asbl Alain Moloto, peux-tu te présenter brièvement ?

Filip : Bien sûr. Je suis Filip Devry, consultant IT chez Pauwels Consulting, et j’habite à Liedekerke avec mon épouse, mon fils et mes beaux-parents. Ma fille a déjà quitté le cocon familial et a aussi donné naissance à une petite fille. Je suis un heureux grand-père de 53 ans.

Au début des années 90, j’ai débuté dans le secteur ICT. C’était alors vraiment un business en pleine expansion. Dans les années 2000, je faisais partie d’un groupe d’informaticiens qui fournissaient un support à des personnes à domicile qui avaient commandé l’ADSL, mais ne parvenaient pas à la faire fonctionner. J’ai ensuite lancé une petite entreprise de support IT en activité complémentaire, mais j’ai arrêté en 2016 à cause du stress et de l’énergie (parfois perdue) que cela me demandait, même si j’aimais ce que je faisais.

Ceci dit, j’ai toujours été très heureux de travailler dans l’ICT et d’aider les gens. Depuis mes débuts dans le secteur, je me suis continuellement formé et j’ai pu apprendre par moi-même, et entre 1993 et 2016, j’ai travaillé 15 heures par jour dans ce domaine. C’était – et c’est toujours – une passion.

Puis tu es entré en service chez Pauwels Consulting ?

Filip : C’est exact. Je travaille chez Pauwels Consulting depuis 2018. Je me concentre surtout sur le support utilisateur final de deuxième et troisième ligne et le déploiement de nouveaux systèmes. Si possible, je le fais avec une équipe autour de moi. J’aime collaborer avec mes collègues et les motiver afin que nous puissions obtenir de bons résultats ensemble.

Filip Devry

Depuis mon arrivée chez Pauwels Consulting, j’ai déployé Windows 10 auprès de plusieurs grands clients comme NN, Partena et De Lijn. Cela fait maintenant 17 mois que je travaille pour YPTO, une division IT de la SNCB.

Je travaille donc depuis presque 4 ans chez Pauwels Consulting. Le temps passe si vite. Mais quand on est satisfait de son travail et de son employeur, pourquoi changer ? Même si sur LinkedIn, on me fait régulièrement d’autres propositions ?

Je refuse toujours poliment. Je sais ce que j’ai maintenant, et quand on change, on ne le sait pas toujours. J’espère pouvoir travailler ici jusqu’à ma pension.

Cela fait plaisir à entendre, Filip ! Mais parle-nous un peu de l’asbl Alain Moloto à Liedekerke.

Filip : L’asbl Alain Moloto lutte contre la pauvreté infantile. L’organisation soutient aussi bien les enfants précarisés à Liedekerke qu’au Congo. Au sein de l’asbl, je me concentre surtout sur l’aide aux enfants à Liedekerke. Nous les aidons à faire leurs devoirs en néerlandais, à l’école et après les heures de cours. Cette aide est apportée par des enseignants pensionnés et actifs, entièrement bénévoles. Cela fait chaud au cœur !

Comment es-tu entré dans l’asbl ?

Filip : Tout naturellement. Les gérants de l’asbl sont francophones et la communication avec l’administration communale et le CPAS de Liedekerke était difficile. Ils ont frappé à ma porte en 2019. J’habite à Liedekerke depuis 1971 et je connais beaucoup de monde, y compris en politique. Je parle également couramment trois langues, dont le français et le néerlandais. De plus, je cherchais à m’engager dans la lutte contre la pauvreté. Lorsque l’asbl m’a proposé de réduire le fossé numérique entre les enfants aisés et moins favorisés, je n’ai donc pas hésité.

Je suis à présent une sorte de « liaison officer » entre l’asbl et les autorités locales. Par ailleurs, je m’occupe du site web et des réseaux sociaux de l’asbl ainsi que de l’organisation de repas et d’autres activités pour récolter des fonds. Ces activités ont été grandement ralenties en raison du coronavirus. C’est pourquoi nous devions être créatifs.

Je me suis dit que beaucoup d’enfants allophones et moins aisés à Liedekerke n’avaient pas d’ordinateur. Pauwels Consulting possède de nombreux ordinateurs. Certains sont mis au rebut mais fonctionnent encore bien. Alors pourquoi ne pas donner une seconde vie à ces ordinateurs portables ? Nous faisons ainsi d’une pierre deux coups : moins d’ordinateurs portables vont au parc à conteneurs, et « nos » enfants peuvent utiliser ces ordinateurs portables, surtout en cette période de Covid, où l’apprentissage à distance devient de plus en plus la norme. Sans ordinateur, les enfants précarisés sont exclus, et nous ne pouvons pas l’accepter. Ils éprouvent déjà suffisamment de difficultés.

 Comment as-tu mis en place cette initiative avec Pauwels Consulting ?

Filip : Dans un premier temps, je n’ai pas osé ennuyer notre CEO Bert. C’est pourquoi j’ai contacté Melina, notre nouvelle Talent Manager. Je suis quand même rapidement arrivé chez Bert par son intermédiaire. Il a tout de suite été séduit par l’idée de donner du matériel ICT à l’asbl. Il s’avère qu’il soutient de nombreuses œuvres caritatives, même s’il ne parle pas beaucoup. Bert est très modeste. Quoi qu’il en soit, il a directement fait remettre à l’asbl un certain nombre d’ordinateurs portables, de docking stations et d’écrans, et j’ai veillé à y installer Windows 10. Les ordinateurs portables sont maintenant gérés par le CPAS de Liedekerke et les docking stations et écrans sont utilisés par l’asbl Moloto dans les classes informatiques de diverses écoles du quartier.

Selon moi, nous pouvons tous être un peu moins égoïstes et penser davantage aux autres.

Filip Devry

Magnifique histoire Filip ! Je suppose que toute aide est la bienvenue. Comment d’autres personnes et entrepreneurs peuvent-ils soutenir l’asbl à l’avenir ?

Filip : L’asbl a toujours besoin d’une aide matérielle. Nous sommes surtout à la recherche d’ordinateurs portables, d’ordinateurs de bureau, de souris, de sacs à dos et de sacoches pour ordinateurs portables qui ne sont plus utilisés et éventuellement légèrement endommagés, mais qui fonctionnent encore correctement. C’est donc un appel à tous les CEO et managers IT : n’envoyez pas ce matériel au parc à conteneurs, mais n’hésitez pas à me contacter au 0475-29 97 52. Je veillerai à ce que le matériel soit collecté et parvienne bien aux enfants. Un beau geste pour les enfants et pour l’environnement.

Bien entendu, toute aide financière est aussi la bienvenue pour acheter nous-mêmes du matériel. Les dons peuvent être envoyés à l’asbl Alain Moloto via les données reprises au bas de cet article.

Merci Filip. Y a-t-il autre chose que tu souhaites partager avec les lecteurs ?

Filip : J’ai toujours été attentif aux personnes qui éprouvent des difficultés dans notre société, mais il n’était pas toujours facile de trouver le chemin vers les instances adéquates pour proposer de l’aide. Quand je suis entré en contact avec l’asbl Alain Moloto, j’ai tout de suite senti que le courant passait. Selon moi, nous pouvons tous être un peu moins égoïstes et penser davantage aux autres.

La pauvreté, surtout chez les enfants, me touche profondément. De même que les inondations qui ont frappé la Wallonie l’année dernière. Grâce à mon travail chez YPTO, je me rends dans toutes les gares ferroviaires de Belgique. Quand il y a des sans-abris qui font la manche dans la gare, je mets toujours avec grand plaisir un peu d’argent dans leur gobelet. Le sourire sur leur visage et la gratitude qu’ils éprouvent sont impossibles à décrire par écrit. Personne ne choisit de se retrouver sans-abri, mais tout le monde peut choisir d’aider les autres.

Une bien belle conclusion, Filip. Un grand merci pour ton engagement et ton message inspirant !

Voulez-vous soutenir ?

Vous souhaitez également soutenir l’asbl Alain Moloto ? Contactez Filip au 0475 29 97 52, ou directement l’asbl
vzw Alain Moloto

Marie-Jeanne Moloto
0485 – 87 47 05

Administratrice
contact@alazin-moloto.com
https://www.alain-moloto.com/
https://www.liedekerke.be/verenigingengids/Alain%20Moloto%20vzw

BE48 0018 1308 7927 – GEBABEBB

Contactez-nous

Avez-vous des questions à nous poser ? Contactez-nous !

Joke Roggeman Welcome Officer