Blog

Pauwels Consulting reprend Science@Work

22 Sep 2022

Avec une quatrième reprise par Pauwels Consulting sur le marché néerlandais, on peut à juste titre parler de croissance ambitieuse. Et pourtant, il ne s’agit pas seulement d’une volonté d’acquisition. Science@work est un acteur unique qui s’inscrit parfaitement dans l’ADN du groupe Pauwels Consulting. Nous avons interrogé Bert Pauwels, Managing Director de Pauwels Consulting, et Dirk Burgmans, Directeur de Science@Work, sur leurs projets. 

 

Science@Work est un outil efficace et ciblé sur le marché. Qu’est-ce qui vous rend unique ?

Dirk : Nous sommes spécialisés dans les laboratoires et le personnel scientifique. La grande différence avec les acteurs génériques réside dans le fait que nous sommes tous issus du secteur. Nous venons du « laboratoire » et pouvons ainsi parfaitement évaluer ce que le demandeur d’emploi recherche dans un emploi, d’une part, et ce que les clients veulent retrouver dans un nouveau collaborateur, d’autre part. 

Bert, cette approche personnelle et les connaissances professionnelles Science@Work, y est-il le germe de la collaboration ?

Bert : Je pense que c’est évident. Je suis toujours étonné que des personnes extérieures m’indiquent que des reprises rapides et agressives constituent également une croissance. Mais le problème n’est pas tant la quantité de reprises, mais surtout la qualité qui importe. Je fais énormément attention à la culture, à la qualité et à la manière d’aborder les choses. 

Cela va plus loin qu’une transaction financière et des contrats. L’essentiel est une collaboration à long terme et un ajustement culturel et la recherche de la qualité sont absolument cruciaux. Avec toutes les personnes que j’ai rencontrées chez Science@Work, on sent simplement que nous sommes tout à fait sur la même longueur d’onde. 

Dirk, Science@Work est une histoire solide de croissance organique. Comment un trajet de vente s’inscrit-il dans ce cadre ?

Dirk : Lorsque nous avons eu un entretien, nous ne recherchions pas tellement une acquisition. Mais l’organisation Pauwels Consulting nous a rapidement fortement interpellés. Je pense aux spécialisations et aux différentes branches qu’elles desservent. Cela correspond bien, mais ce sont surtout la vision et la philosophie de l’entreprise qui nous ont convaincus. 

Je pense dès lors à la qualité visée par Pauwels dans les relations à long terme avec ses propres collaborateurs et les clients. C’est bien mieux que de simples optimisations de bénéfices et de profits. Enfin, nous servons ensemble un secteur où la qualité est en grande partie notre priorité.

Bert : Science@Work apporte une spécialisation supplémentaire au sein du groupe. L’année dernière, ils ont accompagnés plus de 450 personnes vers un nouvel emploi. C’est précisément là que se situe le savoir-faire hybride unique entre nous. Alors que nous offrons de la qualité dans la consultance et le détachement de collaborateurs spécialisés, Science@Work peut proposer un mix sur le marché. 

Après tout, ce sont les clients qui mènent la danse et c’est précisément là que notre future collaboration offre une énorme valeur ajoutée. La guerre pour le talent est un fait, mais le travail à accomplir reste le même. Nous pouvons réagir beaucoup plus rapidement que la concurrence et réfléchir avec le client à des solutions pour le marché.

Spécialisation et soutien, cela résume-t-il votre modèle ?

Dirk : Les connaissances professionnelles et leur garantie restent très importantes dans le secteur scientifique. Mais il existe certaines spécialisations pour lesquelles la consultance convient parfaitement. Les études précliniques sont des études à long terme, pour lesquelles les clients recherchent généralement des collaborateurs fixes. Mais il existe un énorme besoin de connaissances professionnelles supplémentaires qui n’est pas comblé par le marché du travail aujourd’hui. Nous ne pouvons pas laisser ces entreprises stagner dans leur croissance, car j’y vois un potentiel pour la consultance traditionnelle.

Pauwels Consulting et le soutien de cette croissance du marché néerlandais, cela semble une parfaite adéquation ?

Bert : Absolument, notre ambition était de construire aux Pays-Bas une entreprise ayant la même réputation et la même échelle qu’en Belgique. Et on revient toujours à l’ADN unique grâce auquel nous proposons des solutions à nos clients dans les secteurs des sciences de la vie, de l’ingénierie et de l’informatique. 

Aux Pays-Bas, nous sommes actifs depuis un certain temps dans ces deux derniers domaines, mais avec Science@Work, le portefeuille est complet. Indépendamment des domaines, nous disposions déjà d’une bonne couverture régionale avec trois bureaux sur le marché et Amsterdam s’ajoute à présent comme hub supplémentaire.  Mais en Belgique aussi, Science@Work a constitué un très beau département avec un service qui est très complémentaire aux services de Pauwels Consulting. 

La force d’une entreprise est intimement liée à la qualité de ses collaborateurs, qu’ont-ils à gagner grâce à cette reprise ?

Dirk : Avec plus de 25 ans d’expérience au compteur, j’ai eu la chance de voir plusieurs entreprises se développer de l’intérieur. Science@Work a vu le jour sur la table de ma cuisine, mais toujours avec une grande ambition, cela n’a jamais été un secret. Mais outre le business en tant que tel, je tire encore plus d’énergie de voir nos collaborateurs évoluer autour de moi. 

C’est précisément là que réside la force de cette acquisition, c’est un développement fantastique, en premier lieu pour les collaborateurs de Science@Work. L’équipe de direction souhaite dès lors rester à bord et accompagner la croissance.

Bert : Je partage cette vision. Ma devise est « challenge the status quo », vous vous dirigez alors invariablement vers la croissance. Et pour éviter toute ambiguïté, il s’agit d’une évolution de nos collaborateurs et de nos clients. Si nous commençons tous ensemble à travailler sur les choses qui peuvent être améliorées, nous nous retrouvons automatiquement dans une situation professionnelle meilleure pour toutes les parties. 

Naturellement, le résultat est la croissance, mais d’une manière organique, dans le respect de tous les collaborateurs. C’est la recette chez Pauwels Consulting depuis 23 ans et ce n’est pas près de changer. « Faire évoluer les gens » n’est pas un concept vide de sens pour nous, une armée de ressources au sein du groupe est prête à donner du contenu au développement des talents, au niveau le plus individuel. 

Pour moi, cela fera la différence à l’avenir. Je suis convaincu que les collaborateurs de Science@Work font vraiment la différence pour leurs clients. Tout comme nos collaborateurs Pauwels Consulting stimulent quotidiennement les clients dans le but de les faire progresser.

Dirk : Nos collaborateurs s’inscrivent parfaitement dans ce cadre. De la recherche en laboratoire à l’assurance qualité, en passant par la réglementation et les fonctions commerciales autour du labo, nous sommes au service du client. Et c’est précisément l’essence de la fusion de nos entreprises : l’intérêt du client. 

Enfin, j’ai compris qu’outre la valeur ajoutée organique entre les deux entreprises, il y avait aussi une compétition sportive ?

Bert : Si vous voulez parler de mon invitation pour Dirk et son équipe au marathon de Gand, c’est exact. Ce n’est un secret pour personne : Pauwels Consulting aime le sport. Du cyclisme aux entraînements au bureau, en passant par le paddle avec les collaborateurs, les courses à pied… Vous trouverez tout cela chez nous.

Dirk : Challenge accepté, mais chez Science@Work, nous aimons toujours aller plus loin. Alors Bert, pourquoi ne pas opter pour un demi-triathlon tout de suite ?

Bert : (rires) Pouvons-nous, ici aussi, opter de façon pragmatique pour le meilleur des deux mondes et partir sur un quart de triathlon ? 

Merci pour cet entretien, encore félicitations pour cette reprise et bonne chance pour vos projets.

Contactez-nous

Avez-vous des questions à nous poser ? Contactez-nous !

Contact Pauwels - NO UPLOAD - FR

Form to contact@pauwelsconsulting.com

« (Nécessaire) » indique les champs nécessaires

Joke Roggeman Welcome Officer