Le langage corporel en entretien d’embauche : les clés du succès !

Blog

06 Jul 2019
Le langage corporel est important. Il est même primordial. Car quoi que vous disiez pendant votre entretien d’embauche, si votre langage corporel communique un autre message, vous donnerez vite l’impression de manquer d’assurance, de n’être pas fiable ou d’être quelqu’un d’arrogant. Mais en tant que candidat, vous pouvez facilement éviter ces écueils.

Nous avons déjà abordé l’importance de votre langage corporel en entretien d’embauche. Nous avons aussi donné des conseils généraux pour améliorer votre langage corporel avant le début d’un entretien d’embauche. Dans cet article, nous allons encore plus loin.

Naviguer cet article :

VOTRE CORPS, CET INSTRUMENT DE COMMUNICATION

Dans cet article, nous vous invitons à découvrir nos conseils pratiques pour contrôler votre corps pendant un entretien d’embauche. Ces conseils sont basés sur des études scientifiques, ainsi que sur l’expérience de terrain et les directives d’organisations comme le FBI. Comme le disait Samuel L. Jackson dans le film « The Negotiator » : « The eyes can’t lie ». Il y a du vrai là-dedans !

La première poignée de main

Tendez votre main droite avec assurance et donnez une poignée de main ferme

N’attendez pas que votre interlocuteur vous tende la main : prenez l’initiative et tendez-lui la main en premier. Vous transmettez ainsi le signal inconscient que vous savez ce que vous faites et que vous êtes prêt(e) à vous lancer.

Étendez vos doigts et formez un angle d’environ 45° avec votre pouce. Faites en sorte que la peau entre votre pouce et votre index entre en contact avec celle de votre interlocuteur, puis refermez les doigts sur sa main. Ne donnez pas de poignée de main trop légère : cela donne l’impression que vous manquez d’assurance. Mais ne serrez pas non plus trop fort : une poignée de main qui écrase peut donner l’impression que vous avez un caractère trop dominant ou que vous cherchez à (sur)compenser votre insécurité.

firm handshake during job interviewÉvitez les mains moites

Vous avez tendance à transpirer abondamment ? Rafraîchissez-vous avant d’entrer dans le bâtiment. Veillez à avoir toujours un mouchoir sur vous pour vous sécher les mains et pour essuyer la transpiration sur votre front et votre nuque.

Si vos mains deviennent moites juste avant l’entretien, séchez-les discrètement sur vos genoux en vous levant. Évitez d’avoir les mains moites, car cela trahit souvent de la nervosité et/ou de l’insécurité.

Maintenez le contact visuel

Souriez avec naturel, adoptez une voix confiante et maintenez en permanence le contact visuel en faisant connaissance avec votre (ou vos) interlocuteur(s). Sinon, vous pourriez donner l’impression d’être quelqu’un d’hésitant, voire de malhonnête ou d’arrogant.

Votre posture générale pendant votre entretien d’embauche

Asseyez-vous droit

Cela peut sembler aller de soi, mais si votre siège a des accoudoirs, il peut être tentant de vous incliner vers la gauche ou vers la droite. Abstenez-vous-en : si vous vous « affalez », vous risquez de paraître nonchalant(e).

Tenez-vous donc droit(e) et maintenez votre dos contre le dossier. Si vous vous penchez en avant au cours de l’entretien, gardez vos épaules basses. Ainsi, vous ne dominerez pas l’interlocuteur. Veillez aussi à ne pas l’approcher de trop près pour ne pas donner une impression (trop) dominante.

Restez calme et ne gigotez pas

Ne vous balancez pas sur votre siège et ne bougez pas les jambes. Mais comme nous l’écrivions dans un article précédent, veillez à trouver le juste milieu entre l’agitation et la raideur. Quelqu’un qui gesticule avec ses bras et ses mains pendant tout l’entretien peut vite être perçu comme dérangeant. Il en va de même pour un candidat qui resterait immobile comme une statue.

Ne cachez pas trop votre stress

Ne réprimez pas non plus trop votre stress. Le but est d’adopter une attitude naturelle et agréable. En affichant un stress sain, vous montrez que cette opportunité est importante pour vous. Une tranquillité absolue pourrait passer pour de l’indifférence.

« N’essayez pas de trop cacher votre stress : soyez vous-même »

keep eyecontact during job interviewComment positionner votre tête et vers où tourner votre regard ?

Maintenez le contact visuel pendant la conversation

Lors d’un entretien d’embauche, vous aurez souvent plusieurs interlocuteurs. Quand vous êtes à la parole, accordez un « temps de regard » équivalent à chacun. Vous ne savez jamais lequel de vos interlocuteurs aura le plus d’impact sur la décision : montrez donc que vous respectez chaque personne autant que les autres. Si vous accordez moins d’attention à quelqu’un, cela peut nuire à la confiance globale.

Maintenez en permanence le contact visuel avec la personne qui est à la parole. Vous montrez ainsi votre sincérité et votre intérêt. Quand quelqu’un vous pose une question, regardez cette personne en commençant votre réponse, puis tournez-vous à nouveau vers les autres interlocuteurs.

Attention à ne pas détourner le regard ou à regarder vers le bas en commençant à répondre. Cela peut vous mettre à l’aise, mais souvent, cela signale un manque de franchise. Au début de votre réponse, regardez la personne qui a posé la question droit dans les yeux, puis rétablissez le contact visuel avec les autres interlocuteurs après quelques secondes.

Hochez uniquement la tête quand vous êtes d’accord

Certaines personnes hochent la tête en permanence pour manifester leur compréhension. Cela peut toutefois être perçu comme un signe de docilité (excessive) ou de fausseté. Hochez donc uniquement la tête quand vous êtes d’accord, quand vous comprenez un point important et quand vous voulez inviter votre interlocuteur à continuer.

Sinon, gardez la tête immobile autant que possible et/ou reproduisez les mouvements de la tête de votre interlocuteur. En reproduisant subtilement les mouvements (de la tête) de quelqu’un, vous indiquez implicitement que vous êtes d’accord avec ce que cette personne dit.

Prêt pour votre entretien d'embauche?
Découvrez nos défis

Communiquer correctement avec vos bras et vos mains

  • Ne croisez jamais les bras

Les bras croisés donnent une impression de fermeture. Cette attitude est donc souvent interprétée comme un signe d’insécurité, de manque de fiabilité ou de manque d’intérêt. Il faut bien entendu l’éviter.

  • Vos bras et vos mains : des moyens de communication puissants

Servez-vous (uniquement) de vos bras et de vos mains pour appuyer votre récit. Exercez-vous devant le miroir ou avec vos amis et votre famille. Sur Internet, vous trouverez de nombreuses vidéos où l’on démontre comment bien accentuer des messages différents avec ses bras et ses mains.

  • Que faire de vos bras et de vos mains quand vous n’avez pas la parole ?

Dans ce cas, reposez-les de manière détendue sur vos genoux ou sur la table. Si vous posez vos bras sur la table, penchez-vous légèrement vers vos interlocuteurs. Vous indiquez ainsi que vous écoutez attentivement. Vous pouvez joindre les mains, mais ne les serrez pas au point de faire blanchir vos doigts.

  • Évitez de manifester de la tension à travers vos mains et vos doigts

Quand vous avez la parole, utilisez vos mains de manière tranquille et naturelle. Quand quelqu’un d’autre parle, mieux vaut ne pas bouger vos mains. Ne tapotez certainement pas la table des doigts et évitez tout geste rythmique qui pourrait trahir votre stress (et agacer vos interlocuteurs).

  • Ne vous touchez pas trop

Cela peut sembler étrange, mais c’est un réflexe naturel de se toucher le nez, les joues et les lèvres en parlant : cela a un effet rassurant sur la plupart d’entre nous. Essayez cependant de l’éviter. Si vous touchez trop souvent votre visage ou si vous triturez vos mains, cela peut trahir votre insécurité. Cela peut aussi indiquer un manque de franchise.